Retour d’expérience #4: Vision d’un chef de projet

chef-de-projet

Frédérick Robcis, chef de projet à la Wind Team nous donne son retour d’expérience sur l’agilité et sur le rôle du scrum master. 

 

Pouvez-vous vous présenter ?

Frédérick Robcis, chef de projet déploiement dans les équipes de Paula Boila. Je fais également partie de la Wind Team.

Qu’est-ce que la Wind Team et comment fonctionne-t’elle ?

La Wind Team est composée de 6 personnes. Le travail en équipe permet d’assurer un bon suivi et un back up pour chaque chef de projet en cas d’absence. De cette façon le client a toujours un interlocuteur, il ne se sent pas abandonné.

Le fonctionnement est classique, on échange tous les 2 jours lors du stand up quotidien sur l’avancement de nos projets. On fait également une rétrospective à chaque fin de semaine.

Comment fonctionniez-vous avant la mise en place de cette team ? Quels bénéfices tirez-vous de la team ?

La Wind Team a été mise en place il y a 2 mois je dirais. Avant, quand on avait un problème il fallait appeler à l’aide. Maintenant, on est moins seul, il y a un soutien, plus d’entraide.

On est globalement plus efficace. On peut s’échanger des idées et ça aide.

Vous êtes-vous confrontés à des difficultés ?

Pas vraiment non.

En tant que chef de projet, quel est votre avis sur le rôle du scrum master ?

Le scrum master est là pour faire respecter les règles. Pour cela, il doit avant tout les connaitre. Pour moi, un bon scrum master c’est celui qui n’a pas de mot à dire. Ca veut dire que son équipe a compris et qu’il n’a pas besoin d’intervenir. Après ça dépend des caractères. Le scrum master représente en quelque sorte l’autorité, il doit connaitre la loi pour la faire respecter.

Mais plus globalement, je trouve que le rôle de scrum master et la méthode Scrum en général n’est pas un concept qui est transposable dans le déploiement.

A la base, il s’applique dans la conception de logiciels, où il est facile de découper les tâches. On prend une photo à un instant T, on fait le sprint et on reprend une photo, il y a des nouvelles fonctionnalités etc. Dans le déploiement c’est différent, le client attend une plateforme et ne sera pas satisfait tant qu’elle ne sera pas fonctionnelle. Ce sont des tâches qu’on ne peut pas trop découper.

Votre rôle dans tout ça ?

Le chef de projet pilote. Il y a un besoin client et le chef de projet doit répondre à ce besoin. Mon rôle est de planifier les ressources humaines pour répondre aux attentes du client.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *