Quelles différences entre SCRUM et Kanban ?

Kanban ou Scrum

Lorsqu’on parle de méthode agile, les approches Scrum et Kanban sont les plus souvent citées. Deux méthodes très proches mais qui comportent pourtant quelques différences. 

Kanban

Scrum et Kanban sont tous deux des outils de processus. Chacune des deux méthodes nous aide à travailler plus efficacement grâce à une priorisation des tâches.

Le Kanban s’utilise sous forme de tableau généralement sous la forme de To Do, Doing, Done qui permet de visualiser le workflow ou l’état d’avancement d’une tâche. Il faut aussi impérativement fixer des limites précises indiquant combien d’items peuvent être placés dans chaque étape du workflow.

Un autre aspect important du Kanban est qu’il permet de mesurer le « lead time » ou le temps moyen pour compléter une tâche. Plus l’équipe connaîtra le fonctionnement de l’approche plus elle est ira vite pour finir ses tâches.

SCRUM

Scrum ou mêlée en français divise une entreprise en équipes multidisciplinaires et auto-organisées. Le client est au centre du processus, il doit être obligatoirement investi et suivre les règles de la méthode. L’équipe de travail est composée de :

– Scrum Master : Guide l’équipe dans le suivi du processus

– Product Owner : Définit les priorités du produit et donne la vision de celui-ci.

– Equipe : regroupe les acteurs qui développent le produit

Le travail est ensuite divisé en tâches par ordre de priorité et chaque tâche est affectée à une équipe. Jusqu’ici rien de très nouveau, mais c’est ensuite que tout prend son sens : on divise également le temps en petite itération (appelée Sprint) allant de 1 à 4 semaines. Une rétrospective est effectuée après chaque sprint permettant de mettre à jour les priorités mais aussi et surtout de montrer au client l’état d’avancement de son produit. A noter également que chaque jour une stand up (réunion) de 10 à 15 minutes est organisée. Elle permet aux membres d’une équipe d’échanger sur les difficultés et les points de blocages rencontrés.

Backlog et Sprint

Le client peut ainsi changer d’avis, demander des modifications au fur et à mesure des sprints. Des scrum board peuvent également être utilisés pour visualiser l’état d’avancement des tâches entre chaque sprint. Ce tableau prend souvent la forme de To Do, Work In Progress et Done.

Do-Doing-Done/kanban

 

Quelles différences ?

Si vous n’avez toujours pas saisi les différences, ce n’est pas grave, on récapitule. Vous l’aurez remarqué la différence entre Kanban et Scrum est faible. Bien qu’elles se rejoignent sur certains points comme la priorisation des tâches ou encore la possibilité de travailler sur deux produits différents simultanément, des différences significatives s’opèrent entre les deux.  En résumé :

–  Kanban est plus adaptatif que Scrum qui doit suivre un fonctionnement bien particulier (Stand up, Sprint …) et définit des rôles bien précis dans chaque équipe contrairement à Kanban.

– Kanban limite les tâches dans le workflow alors que Scrum les limite à chaque sprint.

– Un board par équipe. Dans la méthode scrum, les équipes sont multidisciplinaires et donc complètes  et un scrum board est affecté à l’équipe. Avec Kanban les équipes ne sont pas nécessairement multi-tâches, un tableau est dédié à un workflow et non à une équipe.

– Le backlog doit être découpé pour tenir sur un sprint alors que ce n’est pas imposé en Kanban

 

Sources : « Kanban et Scrum – tirer le meilleur des deux » d’Henrik Kniberg et Mattias Skarin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *