Que faire quand votre rétrospective s’essouffle?

businessman and businesswoman exhausted during a meeting

C’est l’un des rituels de la méthode SCRUM. Parfois décriée, la rétrospective reste tout de même un rituel important des méthodes agiles. Alors que faire quand elle s’essouffle.

Si vos rétrospectives n’avancent plus, réagissez !

Une réunion de plus? Une perte de temps? Au bout d’un certain temps, la rétrospective est souvent mal perçue par les collaborateurs. Déjà que les équipes font part de l’avancement de leurs tâches lors des standup quotidiennes, que peut-on bien se raconter de plus lors de la rétrospective ?

Pour le test, posez vous-même la question à vos collaborateurs, vous pourriez être surpris de la réponse. Marc Nazarian, rédacteur sur le site rétrospective-agile.com en a fait l’expérience, voici les réponses qu’il a reçues:

  • parce qu’on doit le faire, Scrum le dit
  • Je ne sais pas, j’ai juste été invité à participer à cette réunion
  • pour me défouler !
  • « pour nous améliorer »

L’amélioration continue, c’est le but premier de la rétrospective. Échanger sur les points positifs et identifier les points blocage afin de trouver une solution collectivement. Mais à force de rétrospective, les idées d’amélioration et la motivation vont en décroissant.

La solution? Améliorer continuellement votre rétrospective. C’est le rôle du scrum master, garant de la méthode. Il doit s’assurer que votre rétrospective soit animée et productive. Innover et animer différemment la rétrospective est alors un bon moyen. Mettre en place des jeux, changer le déroulement de la rétro, mettre en place des activités différentes pour booster vos collaborateurs et poursuivre l’amélioration continue de la méthode.

game-of-thrones

Des idées d’activités

Si vous n’avez pas d’idées pour innover et booster vos rétros, l’article Pourquoi faisons-nous des rétrospectives ? Check-in vous donne quelques idées d’activités pour animer différemment votre rituel.

Turn the table

 

Cette activité se déroule en 5 phases:

  1. Mise en place
  2. Récolter les données
  3. Générer les idées
  4. Décider quoi faire
  5. Clore la rétrospective

Les phases 2 et 3 sont le cœur de cette activité. Chaque participant doit écrire en un mot ce qui s’est bien passé pendant le sprint sur un carton vert (2 au maximum) et ce qui ne s’est bien passé sur un carton rouge (2 au maximum).

Une fois effectué, demandez aux participants de donner leurs deux cartes rouges à la personne située sur leur gauche, et leurs deux cartes vertes à la personne située sur leur droite. Ils devront ensuite présenter brièvement la carte qu’ils ont dans les mains en essayant de se mettre dans la peau de leur collaborateur.

Après que chaque carte ait été présentée, les collaborateurs doivent passer les cartes rouges qu’ils ont en main à la personne à leur gauche (les cartes rouges ne doivent pas revenir dans les mains de leur auteur). Chaque personne doit alors suggérer une action pour résoudre ou améliorer le problème décrit sur la carte rouge qu’il a en main.

Plus d’informations

 

Jeopardy

 

Jeopardy 

En référence au célèbre jeu télévisé. L’activité Jeopardy a pour but de trouver la bonne question à une réponse donnée. C’est sur ce principe que ce format de rétrospective est construit :

  1. Chaque équipier réfléchit individuellement à une ou plusieurs questions (qu’il garde secrètement pour lui) et note la réponse sur un post-it (une idée = un post-it)
  2. Toutes les réponses sont affichées dans un tableau de jeu
  3. Chaque équipier est invité à imaginer les questions aux réponses qui ne sont pas les siennes
  4. Toutes les questions sont notées à côté des réponses
  5. Quand les collaborateurs sont à court de questions et que toutes les réponses ont été couvertes, les auteurs révèlent leurs questions originales
  6. C’est le moment des réactions : surprises, découvertes, hallucinations, éclats de rire, incompréhensions, quiproquo, parfois déceptions
  7. Les équipiers votent pour les questions qu’ils estiment les plus importantes
  8. L’équipe décide à minima d’une action réalisable d’ici à la prochaine rétrospective

 

Bisounours

 

Bisounours

Encore une autre idée d’activité pour animer différemment vos rétrospectives. Le jeu bisounours consiste à mettre en avant les points positifs des méthodes mises en place.

Déroulement :

  1. Demander à chaque participant d’écrire sur des cartes les choses qui se sont bien passées pendant le sprint, et celles qui se sont moins bien déroulées.
  2. Pour chaque carte négative, demander aux participants d’essayer de tirer quelque chose de positif et en faire une nouvelle carte, puis de proposer une amélioration, et de la noter sur une nouvelle carte
  3. Tracer au tableau deux colonnes : Bien passé | Idées d’amélioration
  4. Demander aux participants de ne présenter que les cartes positives et les idées d’amélioration associées.

Buts :

  • Rebooster le moral de l’équipe
  • Prendre conscience que finalement la situation n’est pas si terrible que ce que l’on pensait

 A vous d’adapter une de ces activités et d’inventer la vôtre afin de booster vos rétrospectives. 

 

Sources: Talondagile, rétrospective-agile

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *