Les dérives du Lean management

stress

Limiter les gaspillages, augmenter la compétitivité pour une satisfaire ses clients en respectant ses salariés. C’est le pari du Lean Management, dont les dérives sont de plus en plus fréquentes.

Un triptyque essentiel

C’est prouvé, le lean augmente efficacement la productivité. On vous a présenté la « lean philosophie » et ses avantages dans un précédent article. Mais faire la chasse au gaspillage à tout prix comporte des risques. La philosophie du Lean repose sur un triptyque essentiel à son bon fonctionnement: une réduction des gaspillages pour une meilleure satisfaction des clients dans le respect les salariés. En d’autres termes:

– ROI (retour sur investissement)
– Satisfaction de la clientèle
– Bien-être des salariés

Ce dernier point est souvent négligé comme nous le rappelle l’article « Le Lean management un danger pour les salariés » publié dans le journal Les Echos Business. En effet l’approche Lean essuie de nombreuses critiques de la part des observateurs reprochant aux managers de se lancer dans une course folle à la productivité.

Des dérives liées à la crise

Bertrand Jacquier, a pratiqué le lean management pendant 12 ans, il est aujourd’hui convaincu que « c’est un facteur de risque pour la santé des salariés ». En cause, le bien-être des salariés trop souvent oublié dans l’équation du lean management. Il explique: « Aller chercher un boulon à l’autre bout de l’atelier, c’est du temps perdu, c’est aussi l’occasion de faire quelques pas et de décontracter ses muscles ».

De même : »Une infirmière ne met pas plus d’une minute pour faire une piqûre. Mais les dix minutes qu’elle passe dans la chambre d’un malade ne sont pas perdues : ce n’est pas un temps de « cure » (soigner) mais un temps de « care » (prendre soin)« . Prendre son temps n’est donc pas qu’une perte de temps, c’est nécessaire pour le bien être des ses salariés. Pour lui, on demande aux salariés d’intensifier leur travail et d’appauvrir leurs tâches que pour le profit de l’entreprise.

Jean-Luc Ledys consultant au sein d’un cabinet d’évaluation et de prévention des risques professionnels observe: « En France, on a tendance à engager un projet lean dans l’urgence, pour faire face à la crise ». 

Retours aux sources

Le lean lorsqu’il est bien mis en pratique, il est une valeur ajoutée sur le long terme. le lean management doit être conçu comme « une logique collective d’amélioration continue » précise Marie-Pia Ignace présidente de l’Institut Lean France. D’après elle, le lean ne peut donc être porté que par des managers qui s’inscrivent dans une logique d’amélioration continue sur le long terme sans cette obsession des gains de productivité.

Utiliser le lean est une chose, le faire dans le respect du client et du salarié en est une autre…

Source: Les Echos 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *