Les 5 gestes qui trahissent le malaise d’un collaborateur

Managers, il est de votre devoir de résoudre les conflits qui peuvent exister au sein de vos équipes. Mais avant de les résoudre, il faut déjà les repérer. Voici les 5 gestes qui doivent vous alerter : 

malaise-collaborateur

Les Gestes : 

La main gauche dans une poche : c’est l’impasse. Ce geste est fréquent lorsqu’un collaborateur est en situation d’échec ou de difficulté face à une tâche à réaliser. Il a le sentiment qu’il est bloqué et qu’il ne va pas y arriver. Parfois il met aussi ses mains sous la table ou sur ses cuisses.

Les jambes croisées : perte d’attention. Le collaborateur ne comprend pas la consigne et n’arrive plus à suivre le fil de votre parole. Il décroche tout simplement. Le stress prend alors le dessus sur lui et tout son corps est tendu.

Se pincer le nez : incompréhension totale. Dans ce cas précis le collaborateur n’a strictement rien compris de ce que vous avez essayer de lui faire comprendre. Il doute lui même de sa propre capacité de compréhension d’une tâche ou d’une information.

Le corps se repli : gros désaccord. Le collaborateur n’est pas d’accord du tout avec ce que vous êtes en train de lui dire. Il fait un rejet de votre comportement. Dans ce cas il va tout de suite se mettre à distance. Sa tête se penchera vers la droite, il pourra aussi se pencher constamment sur sa chaise.

Les paupières clignent très rapidement : mauvaise fois. Ce geste est souvent associé à une situation où le collaborateur a tort et il adopte cette gestuelle lorsqu’il essaye de se justifier. Il essaye de vous convaincre qu’il n’est pas en faute ou qu’il vous dit la vérité ce qui le rend très tendu. Il ne sait plus quoi faire. Parfois le clignement des paupières est accompagné par de nombreux mouvements des sourcils.

Quels sont les risques ?

Les risques de malaise chez un collaborateur peuvent être très graves. Ils peuvent aller de la simple baisse temporaire de motivation à l’abandon de poste. En effet chez un collaborateur qui est en situation d’échec et de malaise constant en entreprise il est très courant qu’il fasse un blocage total et décide de ne plus revenir du tout.

La baisse de motivation elle aussi a un impact très fort sur l’efficacité des tâches effectuées. Un collaborateur qui n’est pas motivé ne peut pas être performant dans son travail. Nous avons vu dans un article précédent que la motivation est le moteur de chaque collaborateur et c’est à l’employeur (ou au manager) de tout faire pour qu’elle prospère. (Voir l’article sur La motivation au travail )

Sources : L’expressMieux vivre en entreprise , Dynamique Mag

2 réflexions au sujet de « Les 5 gestes qui trahissent le malaise d’un collaborateur »

  1. Le risque de prendre tous ces critères à la lettre est de ce tromper car on ne peux pas être aussi catégorique quand il s’agit de décryptage corporel.

  2. S’il est important d’écouter avec bienveillance les signes verbaux et physiques d’un collaborateur en difficulté, il est primordial de ne pas tirer de conclusions hâtives. La lecture du langage corporel se doit de ne pas être aussi catégorique. Au mieux le langage corporel peut nous donner un horizon de lecture, mais tel ou tel signe corporel ne peut si facilement nous dires que notre collaborateur est, ou pas de « mauvaise fois ».

    Cordialement,
    Act-Incom.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *