Genchi Genbutsu : Détachez-vous du Bureau

La documentation et les longues procédures ne sont pas forcément les meilleures méthodes de résolution d’un problème ou de mise en œuvre d’un projet. Le Genchi Genbutsu propose d’aller voir directement à la source.

 

 

 

genchi

 

Le Genchi Genbutsu est un des premiers principes du système de production de Toyota. C’est une méthode qui vise à réduire les longues discussions dans les salles de réunion qui s’avèrent être peu productives. Pour  les managers, ingénieurs et dirigeants cela consiste à aller voir directement sur le terrain. Genchi Genbutsu veut littéralement dire : Go and see,  aller voir à la source. Débattre directement dans l’atelier devant les machines et les outils avec les opérateurs permet d’arriver plus vite aux conclusions. Pour que cette méthode soit productive il faut que les ouvriers soient capables d’expliquer leurs ressentiments sur tel ou tel poste. Un autre mot Japonais : Gemba est lié au même concept, Gemba signifie le lieu où l’action se passe et le Genchi Genbutsu consiste à aller au Gemba pour voir le Genbutsu (les  objets pertinents). Ces principes reflètent l’importance de la proximité entre les différents membres d’une équipe.

Appliqué au développement :

Un des principes de la méthode SCRUM est de faire régulièrement le point avec le client sur le projet. Ceci illustre bien le principe du Go and See (Gemba) qui consiste à faire le point aussi souvent avec les différents membres du projets (pour ce cas précis c’est le client) pour contrôler l’avancement du projet et éviter les divergences. En effet, en étant systématiquement en contact avec le client, les managers sont plus aptes à comprendre et se rappeler l’essence même du projet pour réussir sa mise en œuvre. Il faut aller voir les clients et  leur parler pour s’assurer d’avoir bien compris le processus.

L’attitude Gemba :

L’«attitude Gemba » reflète l’idée que tous les rapports et les mesures qui  sont transmis à la direction sont seulement une abstraction de ce qui s’est réellement passé ou qui est réellement en train de se passer.

Un  Manager qui a l’attitude Gemba est un manager curieux. Il ne passera pas des mois à se reposer sur un long plan ou un long document pour la réalisation de son projet, il préfèrera explorer en allant voir directement à la source la mise en œuvre de son projet.

On parle de « Gemba Walking » soit une marche de valeur. On cherche à constater la réalité, ici le Gemba Walk s’apparente à un audit. En réalisant  une marche de valeur avec un supérieur ou une autre personne, on s’accorde sur la compréhension du processus.

Pour mieux comprendre, voici quelques anti-modèles qui s’opposent à l’attitude Gemba :  Lorsque qu’une équipe travaille sur une manifestation de problème plutôt que de trouver la racine de ce dernier ;  ou encore un ScrumMaster qui travaille seul dans un bureau fermé plutôt que de s’asseoir avec l’équipe : ce n’est pas l’attitude Gemba.

On peut aussi associer le Gemba au Lean : En combinant le Gemba Walk et au opérations « Lean » on permet d’augmenter et de faciliter les bénéfices. En faisant cette marche régulièrement on constate rapidement les écarts : c’est un bon outil d’analyse de la performance.  On identifie donc les lieux et les opérations créatrices de valeurs et on constate donc plus facilement les gaspillages.

Gemba3        Gemba4

 

Sources : http://dhondtsayitsagile.blogspot.fr/  (Lean Software développement par Mary & Tom Poppendieck), http://en.wikipedia.org, http://www.agilebuddha.com/, http://visiongss.com/ http://www.economist.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *