Comment instaurer le management de confiance

Le Management par la confiance : une nouvelle tendance qui a fait ses preuves. Les entreprises qui ont osé l’adopter ont réussi à créer un environnement sain et productif.

management-confiance

Le Management par la confiance n’est pas une simple idéologie. C’est une pratique qu’il faut renouveler constamment au sein de son entreprise. De nombreuses actions sont à mettre en place pour pouvoir créer un réel environnement de confiance entre tous les collaborateurs de haut en bas de la hiérarchie. Voici quelques pistes :

Être transparent 

Il est important de garder une cohérence entre ses paroles et ses actes. Et c’est aux managers et aux dirigeants de montrer l’exemple. Ne pas hésiter à dire les choses, même celles qui sont dures à entendre, par exemple sur l’avenir de l’entreprise ou autre…

Bien entendu les managers doivent tenir leur parole et assumer tous les engagements qu’ils ont pris envers leurs collaborateurs. Là encore, si les dirigeants ne montrent pas l’exemple, ils ne peuvent pas s’attendre à ce que les collaborateurs eux-mêmes tiennent leurs engagements.

Collaborer plutôt que diriger

La base du management de confiance est le « savoir travailler ensemble ». Pour çà il faut réussir à travailler avec les autres et donc à s’intéresser à ses collaborateurs, à leurs compétences et notamment à celles qu’ils pourraient apporter dans un projet. Une fois réuni, chaque membre de l’équipe doit pouvoir prendre des initiatives et innover.

Le manager a le devoir de responsabiliser ses équipes pour qu’elles s’impliquent entièrement.  Et plutôt que de s’approprier les tâches, il doit laisser ses collaborateurs créer comme ils le souhaitent et leur laisser l’opportunité de réussir par eux-mêmes. En se comportant de cette manière, il favorisera la conscience professionnelle.  Son rôle sera d’instaurer un cadre permettant une bonne collaboration entre chaque membres plutôt que de diriger et de contrôler chacun d’entre eux.

Instaurer le droit à l’échec

Pour qu’un collaborateur se sentent à l’aise pour innover il faut qu’il soit mis en confiance par son entreprise. C’est-à-dire que pour favoriser sa créativité et l’aider à se lancer il faut qu’il ait le sentiment qu’il a le droit à l’erreur dans son travail. Il doit croire en lui et en son groupe pour oser prendre des initiatives. Et c’est encore une fois au manager de réussir à le mettre en confiance et de créer un environnement où on a le droit d’échouer.

Il faut savoir que l’échec, qui a une connotation très négative, n’est pas forcément contre-productif. Dans notre précédent article sur La Culture de l’échec nous avons pu voir que faire une erreur peut être très enrichissant et permettrait d’être plus productif par la suite.

Favoriser convivialité et communication

Il faut qu’il y ait de la convivialité dans l’entreprise. Les tensions et les conflits génèrent un climat de méfiance entre les collaborateurs ce qui est à l’opposé de notre idéal de management. Aussi, l’importance du bonheur au travail a pris une telle place au cœur de la problématique de la motivation des salariés qu’il est impossible de passer à côté. Favoriser la convivialité sera donc un des atouts pour le plaisir au travail.

La communication bien sûr a elle aussi une importance capitale dans la productivité des salariés. Et c’est cette convivialité permettra de l’assurer entre tous les membres de l’entreprise. Les collaborateurs iront plus facilement les uns vers les autres si la bonne entente règne.

Sources : Sophreo , Management Post Moderne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *