6 solutions pour aplanir la hiérarchie

Avec l’apparition de l’agilité, les codes hiérarchiques classiques sont très souvent remis en cause. Ils ont tendance à tuer la créativité de chacun et compliquer la communication. Il serait judicieux de réinventer cette hiérarchie. Seulement les codes sont tellement ancrés dans l’ADN d’une entreprise qu’il est parfois dur de les simplifier. Voici 6 solutions pour aplanir la hiérarchie :

 

aplanir-la-hierarchie

Créer un Open Space

Travailler en Open Space consiste à supprimer les bureaux individuels pour créer des espaces communs où plusieurs salariés sont réunis pour travailler. Le phénomène peut choquer et parfois déranger, mais les résultats de cette pratique ont prouvé son efficacité. Bien sûr les règles de travail en communauté doivent être respectées pour veiller à ne pas déranger ses collègues (bruits etc…). On peut se servir de salles privées pour faire des réunions, aller téléphoner dans des salles dédiées ou dans le couloir etc… Le but de cette pratique est de favoriser la réactivité en simplifiant la communication. En effet, nous sommes beaucoup à recevoir une quantité importante de mails en provenance de collègues situés à quelques mètres de nous. Avec l’Open Space on peut facilement s’adresser à l’autre et répondre aux questions rapidement.

Organiser des événements avec tous les collaborateurs

Il est important de créer des événements réunissant toute la structure hiérarchique où vous pourrez échanger et encore une fois vous rendre plus accessibles aux collaborateurs. Chez la Direction Service & Cloud, tous les premiers jeudis du mois un breakfast est organisé avec tous les collaborateurs. Ce BreakFast a un thème précis sur lequel tout le monde peut débattre de manière libre. Si le thème n’est pas clairement identifié dans ce cas c’est un débat libre.

Laisser les salariés choisir les projets sur lesquels ils veulent travailler.

Cette pratique a prouvé son immense efficacité sur la productivité et l’implication du salarié sur le projet pour des raisons évidentes. Bien sûr, on ne peut pas toujours faire ce que l’on veut, mais laisser de temps en temps les salariés choisir leur projet redonne un coup de boost à leur motivation. En cassant les codes et les rendant décisionnaires de leur activité on donne un sens à leur travail. Et le sens du travail est le seul moteur de la motivation, comme nous avons pu le voir dans notre précédent article sur la motivation au travail selon André Compte- Sponville.

Faire participer les salariés aux décisions de l’entreprise.

Comme pour le point précédent, faire participer les salariés à des décisions importantes concernant le fonctionnement de l’entreprise permettra aux salariés de se sentir utiles au sein de leur groupe. Cette pratique peut responsabiliser les collaborateurs en les sensibilisant sur les enjeux des décisions prises. Par exemple, chez Valve Corp (une société conceptrice de jeux vidéo) les salariés participent aux recrutements. Ici, chez la Direction Service & Cloud les managers demandent aux collaborateurs si selon eux un projet est réalisable ou non et si oui en combien de temps. Donc indirectement ils leur demande de décider si on lance le projet ou non.

Demander aux salariés leur avis sur le fonctionnement de l’entreprise.

Ce point se rapproche très fortement du précédent. Même si on ne peut pas toujours faire décider les salariés, il est important de connaître leur avis sur le fonctionnement de l’entreprise. Avoir des retours sur les choses positives et négatives permettront d’une part d’impliquer encore une fois les collaborateurs en leur montrant que leur avis compte. Et d’autre part, ces retours permettront aux responsables d’agir en conséquence, de savoir ce qui est important pour les salariés et de prendre des décisions qui respectent dans la mesure du possible les avis des collaborateurs.

Le Réseau social d’entreprise (RSE)

Encore un outil qui favorise la communication. Le Réseau social d’entreprise ou RSE est un facilitateur pour mettre les gens en réseau. Grâce à cet outil les supérieurs hiérarchiques semblent plus accessibles et on hésitera moins à les contacter sur ce dernier plutôt qu’en allant frapper à leur porte. Même si on le sait : le contact physique est toujours favorable, mais parfois il reste difficile de s’adresser à un supérieur hiérarchique pour des raisons liées au stress ou autre. Dans ce cas, le RSE est un bon moyen de communiquer librement. De plus dans les grandes entreprises comptant plusieurs milliers de salariés, il est très compliqué de s’adresser à une personne qui ne se situe pas dans notre service mais grâce à ces réseaux qui recensent tous les collaborateurs on a facilement accès à tout le monde.

Une réflexion au sujet de « 6 solutions pour aplanir la hiérarchie »

  1. « Aplanir la hierarchie »… vous avez au moins le mérite de poser la question, mais on peut en discuter de ce qui est vraiment possible et de quels freins vont rencontrer vos suggestions.
    Attention à l’Open space, il semble qu’ils soient un peu moins à la mode…!

    cf.

    http://www.slate.fr/life/82067/organisation-travail-open-space-critique

    http://www.usinenouvelle.com/article/open-space-la-baisse-de-la-productivite-est-due-a-l-exposition-au-bruit-selon-catherine-gall.N294525

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *