4 éléments auxquels il faut penser avant la rédaction d’un contrat agile.

Les contrats de gestion de projet classique ne prennent pas en compte les conséquences des méthodes agiles sur le déroulement du projet. Il faut les réadapter en s’assurant de prendre bien en compte ces 4 éléments :

Parlez-vous français ?

La collaboration du client

Les méthodes agiles ne concernent pas uniquement le prestataire, le client a le devoir de s’impliquer plus régulièrement dans le projet. Il doit être présent et intervenir à chaque itération.  C’est un des principes de base de l’agilité. Il doit communiquer avec au moins un des membres de l’équipe pour s’assurer que le développement du produit va dans la bonne direction, et si non il doit exprimer les évolutions de ses besoins.

Dissocier cahier des charges et contrat

Le contrat se réfère au cahier des charges. Il exprime de manière très détaillée le nombre de fonctionnalité que doit réaliser le prestataire en une période donnée. Seulement l’esprit agile c’est aussi se débarrasser de ce cahier des charges, ou plutôt le modifier et le réadapter continuellement. De ce fait il n’est plus cohérent avec le contrat. Il ne permettra pas de vérifier la conformité du livrable avec ce qui avait été prévu initialement. Voilà pourquoi il est très important de ne pas baser le contrat sur le cahier des charges, il faut bien séparer les deux.

Le calendrier prévisionnel

Les étapes traditionnelles d’un projet IT sont les suivantes :

  • Expression des besoins par le client et rédaction du cahier des charges et des spécifications fonctionnelles.
  • Conception et développement de la solution
  • Intégration de la solution dans le système d’information du client
  • Recette
  • Formation et maintenance

Et c’est sur ces étapes que l’on se base pour la rédaction du calendrier de planification du projet.

Mais avec l’agilité ces étapes sont bouleversées et se répercutent sur la forme du calendrier classique. Pour planifier le projet il faudra maintenant s’appuyer sur les étapes de sprint.

Le prix/budget du projet

Tous les éléments cités ci-dessus ont forcément un impact sur le prix d’un projet agile. Généralement l’augmentation de ce prix se justifie par la qualité . Mais comment le prestataire peut proposer un budget forfaitaire avec les méthodes agiles ?  Pour que le client accepte de signer le contrat il faudra se creuser un peu pour essayer de trouver des solutions alternatives et plus adaptées aux méthodes agiles. Par exemple un forfait par sprint ou par livrable.

Sources : Village Justice , Le Mag IT

2 réflexions au sujet de « 4 éléments auxquels il faut penser avant la rédaction d’un contrat agile. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *